Le carnet de Maden


Le pitch


...et son lit de statistiques

Maden mène une vie tranquille, entre son frère, les entraînements à la voile et la pêche, loin des conflits de la Fédération.
Mais la paix ne peut pas durer éternellement, et tout bascule quand les sorciers attaquent son petit village breton et enlèvent tous les jeunes enfants.
Parti à la recherche de son frère kidnappé, une périlleuse quête débute pour Maden. Elle le mènera au cœur des Halles Basses de Stuttgart, un monde dont il lui faudra rapidement comprendre les règles, s’il ne veut pas y perdre un morceau de lui-même…

 

Ce jour-là n’avait rien de plus particulier qu’un autre. Quand les sorciers sont arrivés, on s’est méfiés, comme toujours. Est-ce que si on s’était méfiés plus, ça aurait changé quelque chose ? Je crois pas.

 


Le projet


D'où ça vient vers où ça va...

Le Carnet de Maden est un livre inédit qui n’a pas été posté sur Wattpad ou nos plateformes de publication habituelles. Cette expérience d’écriture a été déroutante pour nous : recevoir des retours où des réactions sur un texte, chapitre après chapitre, on y prends goût !

Un petit livre illustré !

Le Carnet de Maden a la particularité d’être augmenté de petites illustrations, cartes, croquis, portraits, dispersées entre les pages.

Morceau choisi


Extrait du chapitre 4

Le retour des gouelier, ça veut dire aussi que, ce soir, c’est fest-noz. Autant dire qu’on ne va pas beaucoup dormir. Pourtant, il faudrait parce que la glace a fondu et que l’Odet et ses affluents sont libres, alors, avec Valeck et Mary, on va pouvoir recommencer à s’entraîner pour devenir navigateurs. Demain, on lève l’ancre aux aurores !

On a retapé une barque à laquelle on a fixé une gouel. Dans deux ans, on aura le droit de prendre la mer si tout va bien.

Non pas que ramasser bezhin ça soit pas utile – ça fait qu’on mange tous les jours, du varech – mais bon, à choisir entre glaneur d’algues, chasseur d’œufs ou marin, sûr que tous les trois, on préférerait prendre la mer !

On embarque Kímon, quand on hisse les voiles. Il se cale au fond du canot, les jambes remontées contre sa poitrine, et il fredonne des chants de matelots qu’il déforme parce qu’il ne se souvient jamais des paroles. On en rit. Des fois, on le fait participer aux manœuvres. Il est doué, il fera un bon marin.

Dès que j’aurai quatorze ans, je m’engagerai dans un équipage (plus que deux ans !). Il faudra alors que Kimon reste tout seul, jusqu’à ce qu’il soit lui aussi en âge de suivre les voiles, comme on dit. On naviguera ensemble et on rapportera des milliers de pesked.

On se l’est juré, l’autre soir, alors que tout le monde pionçait dans notre dortoir : les frères Nasfaidaon, pêcheurs hors-pair, comme leurs parents, comme les parents de leurs parents, et ainsi de suite.

Le Carnet de Maden met en scène le personnage de Maden, présent dans le tome 2 de Bienvenue au Mordret’s Pub. Ce court roman peut être lu après les deux tomes, ou de façon indépendante.

Cette histoire fait partie du corpus de livre La Fédération des Enchanteurs…

NOUS SUIVRE


RESEAUX SOCIAUX, MAILING LIST...
 
 
 
 
 
 


NOUS SOUTENIR


Vous aimez notre travail ? Aidez nous à le financer !

Si nous ne nous interdisons pas de vendre nos écrits, nous tenons à les garder accessibles, en lecture libre, sur internet. Si vous aimez ce que nous faisons, et si vous en avez l’envie et les moyens, n’hésitez pas à nous soutenir. Envoyez-nous un mail, parlez de nous, donnez-nous un petit quelque chose… vous êtes libre.

Nous offrir une tasse de thé

Nous payer une limonade

Via IBAN/BIC
IBAN : FR76 4061 8802 7500 0400 9884 870
BIC : BOUS FRPP XXX

Nous contacter