Pas de petit dessin (la vie IRL me laisse épuisée de cartons charriés) mais une photo de chaton et un petit mot pour marquer le coup. Cette semaine (le 25 août, pour être précise) nous avons terminé de publier Les Résistants sur les plateformes Wattpad et Attramenta (et ici même, of course). Sur Scribay, nous avions commencé la publication avec quelques chapitre de retard que nous postons, jour après jour, sans grand mérite (vive le copier / coller)

Mon petit cœur de développeur rêve que ces trois service aient tous une API et qu’il me soit possible en deux raccourcis claviers de publier en simultané sur tous les supports et services !  Bha oui, je le fais déjà pour compiler le LaTex, cleaner mon ordi des fichiers temporaires, me connecter au serveur et uplolader automatiquement la dernière version du PDF et du EPUB.

Mais ça n’est pas la question. Il est tard, je m’égare. Le premier livre est donc accessible dans son intégralité sur internet depuis le 25 août. Ça n’est pas encore l’émotion du point final, mais hé ! ça fait quand même quelque chose.

Ça n’a pourtant pas déclencher l’hystérie des foules… Vraiment, je comprends pas !

Cloé