Le gouvernement dans Les résistants

La Fédération des Enchanteurs est le nom du rassemblement de pays et d’états sorciers qui s’est constitué après les Cataclysmes.

C’est quoi les cataclysmes ?

Hein ? Ha, oui, c’est vrai, je n’ai pas parlé de ça… « Les résistants » se passe après des Cataclysmes. 250 ans après que le pétrole se soit tarri et que les humains ne se soient entretués, enchaînant catastrophes écologiques sur désastres humains.

Les sorciers se sont isolés, pour se protéger, et quand les sans-magies se sont réfugiées sur les côtes, ils ont pris possession des villes. Chacun ses problèmes, n’est-ce pas ? Et puis, de si grosses catastrophes, ça ne peut pas encore être d’actualité, n’est-ce pas ? Surtout quand ça ne concerne pas les sorciers… On le sait bien, ce qu’il s’est passé il y a deux cents ans n’a aucune raison d’influencer la vie et politique actuelle… Oh, wait… 🙂

Bref ! La Fédération s’est construite peu à peu. Elle s’est établie à Stuttgart, au centre de l’Europe, en cherchant à rallier ces territoires sous un seul drapeau. Une langue, une patrie, un gouvernement.

C’est un gouvernement particulier. Beaucoup de choses se passent non par élection, mais par cooptation. Il y a quand même un type d’élections :

Les Présidents

La Fédération des Enchanteurs est représentée par trois Présidents. Ces trois présidents ne sont pas élus en même temps. Des élections sont organisées tous les trois ans, aussi, quand un enchanteur est élu, il reste 9 ans dans le trio à la tête du pays. Faire bouger les choses, quand le gouvernement règne sur dix millions de kilomètres carrés, demande du temps.

Les Trois sont des représentants publics, mais ils influent tout de même sur la politique du pays par leurs discours, leur droit de veto et leur influence sur leur Magistère.

Les Magistères

À chaque Président est associé un Magistère. Il s’agit d’une cellule constituée d’un dirigeant, le Magistre Régent, et d’une quinzaine de Magistres. Le nombre n’est pas fixe et est amené à évoluer selon les besoins du Président. Le Président peut nommer son Magistre à condition que le référendum au coeur du Magistère lui accorde la destitution du précédent à 60% des voix.

Les Magistres traitent de toute sorte de sujets et soutiennent des projets qui impactent la vie de chaque Fédéré. Ce sont eux qui votent les lois, après qu’elles aient été approuvées en commission réduite par le ministère de la Justice.

Les Magistres peuvent être amenés à changer de Magistère, pour des raisons de convictions personnelles ou de compétences.

Il n’existe pas de liste précise des Magistres. Ils se connaissent entre eux au coeur d’un Magistère, mais il est important de garantir un certain anonymat. Le Magistre Régent, lui, n’est connu que d’un nombre très restreint de Fédérés qui prête Serment afin de ne pas trahir son nom.

Le Magistre Régent

Souvent appelé le Régent, il a la main mise sur son Magistère et influe directement sur les Ministères.

Il obéit à son Président, mais peut outrepasser ses ordres s’il l’estime nécessaire. Dans ce cas, il est ensuite écouté en conseil des Magistres pour expliquer son acte. Si le Magistre a son magistère de son côté, il peut être plus puissant que son Président.

Seul un Magistre en poste depuis au moins un an dans son Magistère peut devenir Régent.

Les Ministères

Les Ministères sont reliés à un ou deux Magistères. Ils dépendent donc du Conseil des Magistres, mais peuvent également recevoir leurs ordres directement du Magistre Régent et évidemment des présidents.

Le nombre de Ministères n’est pas fixe. Chaque Ministère est dirigé par un Ministre. On dit qu’il est le premier représentant public d’un Ministère, les autres représentants étant les Magistres du Magistère. C’est le Ministre qui sera invité aux galas, qui négociera le budget de son Ministère, mais l’enchanteur à la tête d’un ministère reste, au final, le ou les Magistres Régents.

Les dessins

Un Magistère et ses Ministères :

Print

L’ensemble :

Gouvernement