Voilà six mois que nous avons posé le point final des Résistants. Enfin, le croyait-on à l’époque où nous avons imprimé le premier jet de quelque 200 pages A4 sur la photocopieuse du Lab. Relié par une spirale en plastique. Donnée à quelques personnes de la famille pour avoir un avis. À ce moment-là, on avait encore peur. Peur de mettre notre travail en ligne. On avait besoin d’être rassurées par des gens de confiance. Ouf, on n’était pas complètement à côté de la plaque, nous on apprit les premiers retours…

Alors hop. Le grand bain. WattPad, Scribay et toute la compagnie. Ça a démarré doucement, on ne va pas se mentir. WattPad l’implicite nous a d’abord rebutées, agacée même.

Sur les autres plateformes, les règles sont explicitées. C’est plus simple à prendre en main. Mais le rayonnement, même si scribay est sacrément mieux foutu que WattPad, est moindre. Moins d’utilisateurs, simplement.

Digression terminée, depuis nous n’avons pas cessé de faire bouger le point final de l’histoire. Déjà parce qu’on y rajoute, doucement, un livre. Ensuite parce qu’à force de crier à l’aide, à l’avis, au relecteur… On finit par obtenir ce qu’on veut. Et recevoir, presque chaque jour, des remarques, des critiques, sur le livre qui se bonifie, petit à petit.

Voilà pourquoi nous avons rajouté deux chapitres. Trois en fait… Non quatre ou cinq depuis cet été. J’avoue, je ne sais plus. Même nous on a du mal dans la numérotation !

Les semaines passées, nous avons rajouté de nombreux passages.

Ils explicitent la puissance de l’Ordre. Ils parlent de la peur d’Adélaïde. Ils introduisent Mordret (pour l’instant avec maladresse…)…

Bref, vous pouvez les retrouver ici même, ou sur les plateformes habituelles 🙂